Sélectionner une page

Aujourd’hui, ce que je vais faire, je vais répondre à un message d’un abonné de l’infolettre qui aimerais avoir des conseils pratiques que l’on peut appliquer pour avoir plus de succès quand tu vas aborder une femme en soirée.

Le top 10 des choses à faire (et à ne pas faire) pour aboder une femme en soirée

Il m’a dit que ce qu’il aimerait ça serait une sorte de top 10 des choses à faire et ne pas faire en soirée. C’est cela dont on va parler. Je me suis fait une liste dont 5 choses à faire et à ne pas faire pour aborder une femme en soirée.

Ce sont vraiment des choses qui sont essentiels, fondamentales et classiques. Ce ne sont pas des trucs « fancy » mais c’est ce qui va t’apporter le plus de résultat. Souvent, ce qu’on appelle la loi du 80/20, c’est que 20% de tes actions vont te donner 80% de tes résultats.

Ces conseils font donc partie du 20% des trucs fondamentaux qui vont te donner du succès quand tu vas aller aborder des femmes en soirée. Ça vient après des années de coaching et d’expérience à sortir en soirée. Si tu ne le savais pas, j’ai eu une période dans ma vie ou je sortais 6 fois par semaine donc j’ai pas mal d’expérience à aborder des femmes en soirée. Cela sans compter le coaching que je fais sur le terrain en soirée.

Donc, sans plus tarder, allons-y…

Truc #1 : Cultiver son sourire intérieur/être l’émetteur

C’est quoi le sourire intérieur? C’est de comprendre que tu n’as pas besoin d’être énervé et d’être super souriant quand tu vas en soirée. Parfois, il y a une mauvaise conception des choses au niveau des hommes qui veulent sortir en soirée.

C’est que direct lorsqu’ils vont rentrer dans le bar ou dans le club, ils veulent sauter et ils veulent sourire puis il ne se sentent pas personnellement comme ça. Ils sentent plutôt qu’il faut qu’ils agissent comme ça pour que les autres les perçoivent bien.

En réalité, il existe une différence entre être positif, avoir une belle énergie positive et être énervée ou énergique. Tu n’as pas besoin de t’énervé et être énergique. Tu as juste besoin d’être souriant. En bref, de cultivé ton sourire intérieur.

Un peu comme un moine bouddhiste, tu es au bar, tu sourie puis tu regardes le vide. Tu prends une grande inspiration et tu te calme. Tu dois te dire « c’est le fun, je vais aller aborder quelqu’un ». Il y a un plaisir dans le fait d’aller aborder une personne.

Tu cultive ça à travers ta soirée et à chaque personne que tu abordes, ça te rend de bonne humeur, ça ne te déprime pas, peu importe comment cette personne-là réagit, tu te dis « je suis en train de m’épanouir. J’ai envie de faire des rencontres. C’est certain qu’en gardant mon énergie positive, je vais rencontrer des gens intéressants ».

Quand tu abordes cette attitude, je te jure que c’est comme une prophétie qui s’auto réalise. Le simple fait d’être heureux et d’avoir de bonnes intentions toute en étant calme en parlant aux gens, ça va faciliter les contacts.

Pour ce faire tu leur touche l’épaule pour entreprendre l’interaction, tu leurs parle, tu vas avoir quelque chose d’intéressant qui va se passer dans ta soirée. Ça peut être de rencontrer des gars pour avoir des amis pour le futur, parler au « bartender », parler à des femmes autour de toi, parler à des groupes. Dans tous les cas, ça va devenir de plus en plus facile parce que tu cultives cette espèce d’énergie positive là en allant rencontrer des gens.

Un autre point que j’ai à apporter c’est d’être l’émetteur. C’est quoi être l’émetteur? Souvent avant les coachings, je dis aux Gars « là ce soir, tu es l’émetteur et tu n’es pas le récepteur ». Faut vraiment faire cette emphase-là d’être l’émetteur en soirée.

Ce que ça veut dire c’est que souvent les gars lorsqu’ils sortent en soirée ils font « Hey salut, est-ce que tu t’intéresses à moi? » Il va avoir une attente d’un retour et souvent une des bonnes façons de faire en soirée c’est d’avoir comme attitude ce que moi j’appelle la « naïveté volontaire ». Ça consiste juste à être une espèce d’idiot heureux.

Tu es là « Salut bla, bla, bla, ça va bien !? » Tu émets cette énergie positive là et tu l’émets vers le monde autour de toi une belle énergie positive et les gens ça les rend beaucoup moins sur la défensive. Sont beaucoup plus ouvert à te parler parce qu’ils voient que tu as une espèce d’énergie naïve positive avec ton sourire intérieure.

Alors tu émet cette énergie-là, tu parles aux gens pi ça te rend vraiment plus sociable. C’est vraiment une grosse clé et comme tu vois. C’est un des points le plus important si tu veux avoir du succès en soirée. C’est comment tu te sens vis-à-vis les gens autour de toi et ton environnement. En adoptant la « naïveté volontaire » c’est comme ça que les gens vont te percevoir comme une personne positive.

Truc #2 : Calmer ta nervosité

Géré ta nervosité, c’est un point qu’il faut absolument que tu fasses. Je le sais que c’est difficile. Pour ma part, je le vois surtout quand j’apporte des gars en soirée. Souvent les premières minutes du premier coaching en soirée, les gars regarde beaucoup. On se tiens au bar et je vois qu’ils regardent autour, regarde autour et en anglais on dirait qu’ils « jerks ». Leurs mouvements sont saccadés. Cela parce qu’ils sont vraiment en prise d’information et vue qu’ils sont stressés, ils pensent beaucoup à ce qu’ils vont faire.

À l’inverse, il faut que tu calmes ce langage non verbal. Alors, consciemment si tu te sens un peu stressé quand tu arrives en soirée, tu calme ton langage non verbal, tu te forces à le faire et ça va emmener ton esprit à se calmer. Juste le fait de te dire que tu bouges beaucoup et de te dire que tu ne vas juste rien faire et regarder le vide, regarder devant toi, prendre une inspiration et tu sors ton petit sourire en coin et te dis « awright, je passe à l’action! ».

Agir de la sorte, ça te permet de travailler ta nervosité liée au fait d’aborder des femmes. Au point de vue physique c’est vraiment un bon truc à faire surtout en début de soirée. Il y avait un coach aux États-Unis qui parlait du concept de mettre le poids sur tes tallons. D’être bien posé sur le sol sans tombé vers l’arrière.

Tu te tiens debout, droit et tu es comme « Bon awright! ». Souvent les gars par nervosité vont se mettre au bar collé et accoter sur celui-ci en se abaissant leurs postures. Cela pour essayer d’avoir une position de protection. Cela se fait de façon inconsciente. Le truc c’est d’avoir un langage verbal ouvert.

Truc #3 : Toucher l’épaule quand tu abordes une personne

C’est un truc classique. Surtout quand je coach des gars en soirée. Je leurs dit que c’est ça qui faut faire. Je leur explique que c’est une crainte mentale qu’ils ont lorsque de rentrer dans la bulle d’une personne.

Je te dirais qu’il ne faut pas que tu te sentes mal de faire ça. Quand tu as besoin d’aller parler à quelqu’un, disons que tu es au bar et qu’il y a une personne à côté de toi. Pour entrer en contact avec elle, tu lui touche l’épaule pour l’aborder. C’est un touché social. C’est la même chose que si tu voudrais parler à ton ami.

Tu fais « Hey! Je veux te dire quelque chose » et tu touches son épaule. C’est vraiment important parce que ça montre que tu es près à vraiment rentrer en contact avec l’autre.

Il faut faire attention à certains détails cependant. Parfois, les gars que je coach ils vont faire des trucs tel que disons que la femme est à côté d’eux et ils vont faire « hey! » en se penchant vers l’arrière. Ce n’est pas un bon mouvement au niveau du non verbal.

Le message que ça envoie, c’est « j’ai peur de te parler, je parle et je me recule quasiment la tête parce que j’ai peur de rentré dans ta bulle ». Ça ne devrait pas être comme ça. Souvent quand tu y pense, cette peur est dû à une projection de comment tu crois que les autres interprètent ce qu’est une interaction sociale.

Il ne faut pas craindre d’aller parler aux gens en soirée et d’avoir peur de les déranger. Cela, car, théoriquement, quand tu sors en soirée, tout le monde est là un peu pour socialiser. Si tu arrives avec une énergie positive, tu es bien posé, tu as un beau sourire intérieur et tu commences à parler à la personne en lui touchant l’épaule, ton interaction ne sera pas super intrusive.
Si jamais la personne n’est pas réceptive à ton approche et qu’elle veut parler à une autre personne ou qu’elle n’a pas envie de te parler présentement ce n’est pas la fin du monde.
Tu fais « ah, ok cool, on se revient, bonne soirée! » et tu continues à faire autre chose. Tu n’as pas brisé une loi et tu ne vas pas te faire jeter dehors par des « bouncers », tu ne vas pas te faire lancer un verre au visage. Ça va vraiment bien aller

Il faut juste comprendre qu’il faut que tu touches l’épaule quand tu abordes la personne, ce n’est pas que tu empoignes l’épaule de toute tes forces, mais simplement de toucher l’épaule juste pour attirer l’attention une fois et là tu dis ce que tu as à dire.

Truc #4 : Parler assez fort et être expressif

J’ai réalisé que beaucoup de gars s’empêche d’aller aborder en soirée. Pourquoi? Parce qu’ils se font rejetés entre guillemets et que le rejet qu’ils reçoivent est plus une incompréhension qu’un rejet en soi.

Lorsque que la femme se fait aborder est comme « Quoi? Okay? » et elle se tourne. Le gars pense que son approche à pas fonctionner, mais souvent c’est parce qu’il ne s’est pas fait comprendre ou qu’il n’a pas eu assez de confiance quand il a fait son approche.

Donc tu touches l’épaule, tu parles assez fort et tu es expressif. Tu lui touche l’épaule et tu demandes « Qu’est-ce qui se passe se soir? » et tu commences à faire une conversation.

L’important c’est de comprendre que si tu ne parles pas assez fort, tu ne seras pas compris et les gens qui ne comprenne pas ce qu’une inconnue leurs disent vont surement plus t’ignorer que d’essayer de comprendre ce que tu tentes de leurs dirent.

Une autre affaire reliée à ça, c’est que si tu travail le premier point qui est d’avoir une belle énergie ça va faire que lorsque la personne ne va pas comprendre ce que tu dis, elle va te demander de répéter. Cela parce qu’elle voit que tu as une bonne intention de vouloir transmettre ton message donc, encore une fois, la clé c’est d’avoir une belle énergie.

Ça va faire en sorte que même si tu fais des petites erreurs techniques elles vont être excusés, car la personne voit que tu as une belle intention, que tu es positif et que tu es heureux.

Truc #5 : Faire plusieurs approches dans la soirée

Un truc vraiment important de comprendre, c’est que si tu restes dans ta bulle, que tu restes au bar, que tu ne parles presque pas à personne autour de toi, tu vas commencer à te sentir comme un intrus de la soirée. Aussi, tu ne vas pas te sentir à l’aise de parler aux gens.

À l’inverse, si tu parles un peu à tout le monde, que tu fais des petits commentaires, tu vas vraiment commencer à te réchauffer d’un point de vue social, d’être capable de dire ce que tu as à dire et de commencer les conversations.

Ça va t’aider à débloquer au niveau de tes approches. Il faut faire plusieurs approches dans la soirée, ça t’engage a rien aussi, faut que tu réalises que le but ce n’est pas de prendre le numéro de téléphone ou d’avoir un one night ou te marié avec la femme que tu rencontres.

Le but s’est juste de rencontré des gens et connecté avec eux. Tu peux même te dire que ça compte de parler à des gars. Tu ne vas pas flirter avec le gars, évidemment si tu es hétéro mais juste le fait de jaser avec un gars qui est à côté de toi va t’aider à développer tes habiletés sociales.

Tu peux lui dire « Hey, ça semble être une bonne soirée ce soir » ou peu importe, ça va t’amener à te sentir de plus en plus à l’aise à travers cette soirée-là, à aborder des gens et te donner un tremplin vers les prochaines approches que tu as envie de faire en allant parler aux autres.

Ça va te permettre de vraiment te sentir à l’aise de parler un peu à tout le monde et un moment donné la femme qui t’intéresse, elle va être là et tu vas avoir envie d’y parler. Tu vas te déplacer et aller lui parler, tu vas te sentir à l’aise de le faire, car tu vas déjà avoir fait quelques approches en soirée.

Souvent les gens ont une approche de style tout noir, tout blanc. J’ai fait une approche, ça bien été, ça pas bien été. Je me suis rendu à mon objectif d’avoir un certain résultat ou pas, peu importe.

Le point c’est que tu devrais t’enlever cet objectif là au début de la soirée. Tu rencontres des gens, tu gardes une belle énergie et tu vois où ça va te mener. Si la femme te dit « ah on se reparle plus tard, je vais danser avec mes amis » et qu’elle s’en va. Plus tard, si tu la recroise tu peux encore lui parler.

Tu n’as pas brisé toute tes chances, car tu as arrêté ton interaction avec elle. Souvent les gens croient que ça doit être toute d’un coup, du début à la fin, tu te rends à prendre le numéro ou tu te rends à avoir une suite avec elle. Un one night, un rendez-vous ou peu importe.

Tu n’as pas besoin de faire ça en soirée. Tu peux parler à une personne, parler à une autre personne à côté de toi et ensuite reparler à la personne précédente à et cette personne-là part et elle revient.

Le point, c’est juste de te dire que tu dois travailler ces interactions de ce genre. Si tu interagis en premier lieux pour socialiser, ça va être le plaisant. Également les rencontres que tu vas avoir fait cette soirée là, ça peut tourner en quelque chose qui va être du flirt et faire avancer les choses à un niveau de séduction.

Truc #6 : Éviter le langage non-verbal nerveux et constamment scanner l’environnement

Si tu as un langage non verbal nerveux, c’est comme si tu dégageais aux autres que tu ne mérites pas ou que tu es vraiment stresser de parler aux gens. Cela va faire en sorte que les gens vont se sentir un peu sur la défensive quand tu vas aller les aborder.

Aussi, parfois tu ne réalises pas que tu dégage cette énergie-là. Par exemple, tu regardes partout de droite à gauche et tu joues avec ta paille. Si tu ne réalises pas que tu fais ça, tu ne pourras pas calmer se langage non verbal-là qui t’témoignent de ta nervosité.

Tu dois essayer de détecter ce genre de mouvements, tenter de les contrôler et de ne pas les faires. En travaillant à être de plus en plus à être à l’aise en soirée ton cerveau va être de moins en moins nerveux dans ton langage non verbal. Ça va ensemble.

L’autre point à éviter, c’est de scanner constamment ton environnement. C’est quelque chose de classique. Souvent, les gars en coaching vont commencer à regarder au fond et ils vont regarder au loin où sont les femmes et qui qu’on peut aborder.

Ça s’est quasiment une mentalité de chasseur qui cherche sa proie pour aller l’attaquer. Je te dirais que ce n’est pas vraiment une bonne approche si tu veux vraiment avoir une belle soirée quand tu sors en soirée.

Le best c’est vraiment de te sentir à l’aise, de regarder le vide un petit peu et parler aux gens près de toi.

Regarder au loin et analyser tout l’environnement, ce n’est pas utile pour toi. Plus tard, quand tu es réchauffé et que tu as parlé aux gens autour de toi, tu regardes un peu au loin et tu vois un groupe et tu vas leur parler.

Tu vas y aller directement. Tu ne vas pas faire une longue analyse, tu vas juste voir un groupe qui est disposé à faire ta rencontre. Tu vas leur jaser, mais tu ne vas pas constamment tenter d’analyser tous les petits détails de l’environnement.

Souvent c’est ça qui va faire que tu vas être dans ta tête, tu vas analyser les choses et tu vas être de plus en plus nerveux au lieu de te sentir de plus en plus à l’aise. Le but c’est de vraiment vivre le moment présent, de parler aux gens autour de toi. Également, d’être vraiment relax au lieu de voir vraiment loin de toi voir ce qui se passe.

Par exemple, tu es juste devant le bar et tu parles aux gens qui sont à ta gauche et à ta droite. C’est vraiment plus facile à gérer.

Ce que je veux dire relativement à scanner l’environnement, c’est que si tu as envie de regarder ce qu’il se passe tu peux le faire, mais de manière plutôt naturelle. Par exemple, il y a plein de gens en arrière de toi et ça fais un bout que tu n’as pas regarder et que tu as envie de regarder longtemps ou rapidement. Tu dois le faire vraiment d’une manière relaxe et lentement comme un gars qui le ferait naturellement.

Le gars relax et confiant se tournerait, regardait, et se dirait « okay il y a du monde, cool » et il se retourne comme si rien n’était et passerait à autre chose. Cela au lieu de se tourner et de sembler avoir des laser dans les yeux et analyser chaque personne.

Le truc c’est que tu regardes rapidement de façon sommaire et tu passes à autre chose. Ça va vraiment t’aider à être mieux perçu en soirée. Un gars qui a l’air trop à la recherche de quelque chose, ça fait que ça va mettre les gens sur la défensive, incluant les gars.

Les personnes vont te trouver trop sérieux et un peu louche à chercher quelque chose. Si tu fais ça tu vas avoir une « vibe creepy ». Cela parce que tu vas avoir l’air de chercher et tu es juste sensé être là et avoir du plaisir et d’avoir envie de parler à des gens.

Truc #7 : Éviter de « télégraphier » ton approche

C’est un truc classique que je partage toujours en coaching. Faut toujours que je règle les gars à propos de ça. Disons que je suis en coaching avec un gars, je lui dis va aborder cette femme-là. Il va commencer à se préparer mentalement à le faire et il va commencer à se mettre en position pour essayer de l’aborder au lieu de juste directement y aller.

Il va se dire « attend un peu, je vais y aller dans 10 secondes» et ce principe c’est ce qu’on appelle télégraphier son approche. Si tu ne sais pas ce que ça veut dire télégraphier, dit toi que tu es un boxeur et que tu te donnes un élan pour donner ton coup de poing. La personne va le voir que tu te prépares à lui donner à la frapper.

Ça parait simple et évident, mais il y a des gars qui pensent qui sont subtiles dans leur pré-approche et ne réalise pas que l’autre personne dans son inconscient ou même consciemment va te voir que tu es en train de te préparer à l’aborder et ça prouve que tu as un manque de confiance.

Cela, car tu ne te lance pas tout de suite et les femmes ne seront pas être réceptives à ça. Ça va les insécuriser. Sois tu y va ou sois tu n’y va pas. Disons qui a une femme près de toi et tu veux lui parler, tu ne la regarde pas 10 fois pour te dire « okay, okay, je pense que c’est le bon moment ».

Non. Tu regardes le vide, tu souris, tu es heureux et un moment donné, tu te dis « je vais l’aborder » et tu y va tout de suite.

Truc #8 : Éviter de se tourner la tête et tendre l’oreille lors d’une conversation dans un environnement bruyant

Quand la musique est forte, il ne faut pas que tu tournes la tête en perdant le contact visuel quand tu parles à quelqu’un dans un environnement que la musique est bruyante.

Disons que tu parles à une femme, tu lui touche l’épaule, tu lui parle et là vous être près un de l’autre et un moment donné tu ne comprends pas ce qu’elle vient de te dire et tu te penches la tête et tu tends ton oreille vers la personne.

En faisant ça tu ne vois plus son visage et toi dans ta tête , tu as approché ton oreille pour mieux comprendre ,mais tu vas moins comprendre ,car tu ne vas pas voir son langage non verbal.

Je te dirais qu’en soirée, c’est pas mal plus important de comprendre le message général qu’une personne te donne que les détails exacts des mots qu’elle donne. Vue que c’est un environnement de fête, les gens jase pour jaser.

Ce n’est pas si important que ça de toute savoir ce que la personne te dit donc c’est mieux d’y aller avec une énergie positive. Elle te parle « bla, bla, bla » tu n’entends pas tout, tu n’es pas obligé de te tourner la tête et tendre l’oreille.

Le fait de garder le « eyes contact » ça te permet de sourire ou de faire un visage d’incompréhension et ils vont répéter ou clarifier leurs messages. Il y a vraiment une meilleure communication si tous les deux vous voyez vos visages ainsi que de vous voir faire des expressions.

Tu peux même un peu lire sur les lèvres quand la personne te parle à travers la musique forte. C’est vraiment important de garder le « eyes contact » et ne pas pivoter la tête quand tu parles au gens et c’est quelque chose que je vois beaucoup en coaching.

Truc #9 : Éviter de tomber dans une spirale de pensées négatives

C’est un petit classique que j’ai vécu et c’est normal, mais il faut essayer de ne pas le faire. En soirée, ça va bien, mais tout d’un coup tu aborde une personne et ça a plus ou moins bien été.

Tu continus à aborder, ça va quand même bien après tu aborder une autre personne qui s’avère plus ou moins intéresser à toi. À partir de là tu te sens un peu triste d’avoir fait cette approche-là.

Tu te dis « Ah finalement, pourquoi je suis ici? Les gens on dirait qu’ils ne sont plus intéressés à moi » et la tu commences à douter de ton approche et de tes bonnes intentions.

La prochaine personne que tu abordes tu es comme « Whatever, je t’aborde bla, bla, bla » et là tu commences à perdre cette motivation de vouloir aborder en soirée.

Un moment donné tu deviens un peu toxique. Tu deviens comme la tâche, le gars pas rapport qui aborde des femmes au lieu d’être le gars heureux qui a envie d’amener quelque chose et qui est le fun.

Au lieu, c’est comme « ahhhh un autre gars qui me parle, c’est quoi ton problème? ». En plus, tu es là « bon personne veut me parler ce soir », il y a comme un cercle vicieux qui s’installe.

Souvent ce n’est pas la faute des autres, c’est de ta faute, c’est juste que tu as commencé à te mettre dans une spirale de pensées négatives où ce que tu te dis que les gens ne sont plus réceptifs ce soir et qu’ils sont rendu trop saoul. Aussi que les gens sont vraiment rendus superficiel maintenant.

Lorsque tu commences à avoir ces pensées négatives-là, tu es en train d’influencer les autres à te répondre comme ça, car tu entretiens ces pensées-là. Ce que tu dois faire, c’est d’avoir des pensées positives beaucoup plus naïves.

Si tu ne le fais pas, c’est probablement pour ça que tu vas être déprimée d’avoir sortie en soirée finalement. Au lieu, d’être heureux d’être content d’avoir rentré en contact avec des nouvelles personnes, tu vas te dire « Je n’ai pas réussi telle et telle chose, je suis poche, je ne suis pas une bonne personne, personne veut de moi » C’est pas ça qu’il faut que tu vois évidemment.

Truc #10 : Éviter de seulement faire une ou deux approches… Puis se décourager

C’est un truc que j’ai fait plusieurs fois. Mes premières sorties en soirée, ça me prenait une demi-heure pour me motiver pour parler à quelqu’un.

J’en parle souvent avant de coacher que ça m’est déjà arriver de juste faire « awright, je vais sortir en soirée et je vais aborder des gens ».

J’arrivais en soirée et je me tenais au bout du bar et je regardais une femme à l’autre bout du bar et je me disais « Okay va falloir que j’aille l’aborder ».

Je la regardais et j’y pensais et je faisais exactement ce que je dis de ne pas faire et je me disais « Il faut que j’y aille, il faut que je me lance » et là je me lançais et je faisais une approche.

Elle était plus ou moins réceptive à moi quand j’y repense. Elle n’était pas fâchée contre moi, mais elle ne comprenait juste pas pourquoi je l’abordais. Peut-être que je n’émanais pas assez une énergie positive. Elle était juste confuse que je l’aborde.

Alors je l’abordais et 30 secondes plus tard je lui souhaitais bonne soirée et j’allais ailleurs, car j’avais honte d’avoir aborder cette femme-là au lieu d’être heureux d’avoir fait une nouvelles rencontres.

Je feelais weird et je me disais « Okay je m’en vais » et je me disais que j’étais tanné et je partais chez moi. J’allais chez moi, car je trouvais que c’était trop dur. Après en retournant chez moi à pied, je me disais que j’étais poche, un loser, que personne ne veut de moi et je me demandais pourquoi je faisais ça « C’est quoi le but de faire ça ces rencontres-là? ».

J’avais la spirale négative d’émotions qui embarquait et faut pas que tu perds cet espoir là que tu es capable de rencontrer des gens vraiment positifs et que peut-être dans un futur proche ces personnes seront importantes pour toi.

C’est le hasard de la vie, ça se peut que tu rencontres ta femme en soirée. On ne sait jamais et ça arrive en soirée, c’est possible.

C’est possible pour toi de faire de belles rencontres en soirée

Tu peux rencontrer quelqu’un de vraiment exceptionnel et c’est à toi de provoquer le destin donc tu ne devrais pas après une ou deux approches te dire que ça ne marche pas pour toi ou que ce n’est pas ton genre ou nourrir des pensées négatives et tout laisser tomber.

Je crois que ça vaut la peine de faire un petit effort et de te lancer et aller aborder les gens. Voilà le petit message de motivation que je te donne avant de finir ma vidéo.

Évidemment il y a 1001 conseils que je peux te donner pour sortir en soirée, mais ce sont ces points-là qui me sont venue en tête lorsque que je me suis dit que j’allais faire un top 10. Si tu suis ces conseils-là, je suis convaincu que tu vas passer de meilleures soirées quand tu vas vouloir aller aborder.

Bonne chance!